Retour aux actualités
Français
24 mars 2017 |
Epinal

«L’innovation : une évolution nécessaire pour la filière bois »

Interview d’Alain JACQUET, Directeur du Groupe FORÊTS ET BOIS DE l’EST

 

Acteur bien connu de la filière bois dans le Grand Est, le Groupe Forêts et Bois de l’Est s’est doté d’un service R&D.

Son Directeur, Alain JACQUET, nous parle de ce Groupement et de ses projets.

 

PFE : Présentez-nous la coopérative Forêts et Bois de l’Est

A. JACQUET : F&BE est une coopérative de plus de 5000 propriétaires forestiers privés du quart Nord Est de la France. Son métier est l’accompagnement à la gestion du patrimoine forestier et de la ressource bois qui en est issue. Elle intervient dans des domaines variés, depuis le conseil forestier jusqu’à la vente de bois en passant par les opérations d’inventaires ou d’estimation, de reboisement, d’entretien et d’exploitation.

Notre objectif premier c’est de favoriser la production d’un bois de qualité adapté à l’écosystème local.  Pour cela, nous sommes dotés des techniques et du matériel nécessaires à toutes les étapes d’évolution d’un peuplement forestier, notamment avec notre filiale spécialisée dans l’exploitation des petits bois à destination de la biomasse pour l’énergie. F&BE est aussi l’actionnaire majoritaire d’une scierie qui couvre toutes les étapes, du débit à la préparation des bois pour l’intégration directe dans un processus de production de bois feuillus.

Avec les connaissances ainsi rassemblées en son sein, la diversité de ses activités et sa bonne connaissance des marchés, depuis celui du bois énergie à celui du merrain, F&BE est particulièrement intégré dans la filière et est devenu un interlocuteur privilégié dans le domaine de la foresterie. Ce qui nous a permis de tisser des partenariats avec les institutions et organismes professionnels, de l’aval jusqu’à la seconde transformation.

 

PFE : Vous semblez en effet bien intégrer dans votre secteur. Pourquoi avez-vous adhéré au Pôle ?

A. JACQUET : Nous  avons décidé de dé développer notre activité de R&D au sein de F&BE. Nous  avons adhéré au pôle pour trouver des partenaires et des financements dans le cadre de cette activité.

 

PFE : C’est-à-dire ?

Nous cherchons un appui technique dans le montage des dossiers de demande de financements, ainsi que des conseils pour identifier  les financeurs adéquats et les appels à projets qui pourraient nous concerner. Mais surtout, nous sommes à la recherche de  partenaires en aval de la filière,  pour des développements communs à travers des projets collaboratifs,  ou encore des approvisionnements.

 

PFE : Quels types de partenariats recherchez-vous au sein du Pôle ?

A. JACQUET : Des partenaires de R&D comme je l’ai dit, mais aussi d’éventuels  nouveaux adhérents  - de  nouveaux contacts aval de la filière forestière ou encore des investisseurs dans l’amont de la filière.

 

PFE : Depuis votre adhésion, de quels services avez-vous bénéficié ?

A. JACQUET :Nous avons été accompagnés dans le montage d’un dossier en réponse à un appel à projets auquel nous n’aurions peut-être pas répondu seuls, du fait du caractère récent de notre service R&D. L’appui a été très utile,  mais nos services ont aussi pu en tirer une première expérience intéressante.

PFE : La F&BE couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de l’économie du bois, vous avez une bonne vision transversale du secteur. Comment voyez-vous son évolution dans les années à venir ?

A. JACQUET : Il est difficile de faire des prévisions fiables sur le devenir de ce secteur. Nous pouvons en revanche évoquer les évolutions qui nous semblent pertinentes et vers lesquelles nous poussons. Nous croyons que l’amont de la filière doit profondément s’organiser pour être en capacité de gérer convenablement une ressource forestière insuffisamment exploitée et la mettre en marché de façon structurée. Nos modes de commercialisation archaïques doivent évoluer vers une logique plus industrielle, apportant plus de sécurité et de visibilité pour les maillons de la transformation. Plus d’intégration verticale et des préoccupations d’entreprises tournées vers la demande de leurs clients, ainsi que vers l’innovation, sont des évolutions indispensables pour valoriser la richesse incroyable que représente notre potentiel forestier régional et national.